2013 : une année de défi pour le yuan

La Deutsche Bank AG s’attend au maintien d’une croissance rapide du marché offshore du yuan en 2013. Mais elle a demandé à ce que le gouvernement central injecte plus de liquidité, afin d’assurer l’expansion continue de l’utilisation du yuan dans le monde. Ce prêteur a indiqué que l’année prochaine sera une année où l’on s’occupera des préoccupations concernant le yuan offshore, en libéralisant davantage le compte de capital. Ainsi, une gamme de mesures « enthousiasmantes » et de développement dans le marché est prévue dans ce sens.

2013, une année de défi pour le yuanPrévisions optimistes pour 2013

En 2013, la banque a prévu que le yuan va s’apprécier de 2 à 3%, contre le dollar américain, et que le règlement commercial transfrontalier en yuan augmentera d’environ 30%, afin d’atteindre 4 billions de yuans (soit 634,9 milliards de dollars), ou environ 15% de la valeur des échanges de la Chine.

En 2012, le marché offshore du yuan connaît une croissance stable, mais solide. Et on s’attend à ce que les règlements transfrontaliers en yuan, incluant règlements en matière de commerce et d’investissement, augmentent de 45% par rapport à l’année dernière. Linan Liu, stratège des taux à la Deutsche Bank, Grande Chine, a déclaré que les décideurs se concentreront sur le traitement des préoccupations concernant l’offre de liquidité offshore, en libéralisant les comptes de capitaux.

Ainsi, la banque adopte une attitude positive, en prévoyant jusqu’à 2,5 à 3 milliards de dollars du total du volume quotidien d’échanges offshores en yuan, et aussi, que le total de base de dépôts offshores atteigne 1,25 billion de yuans à la fin 2013.

De nouvelles banques de compensation

Dans son avenir proche en 2013, la banque s’attend également à une annonce officielle du quota en yuan pour les investisseurs institutionnels étrangers qualifiés, en le faisant passer de 70 milliards à 270 milliards de yuans, à la création de banques de compensation en yuan à Taïwan, à Singapour, et probablement à Londres. Aussi, les activités en yuan sur le marché des valeurs à revenu fixe et les autres transactions en yuan deviennent opérationnelles bientôt à Taïwan.

Selon Mme Linan Liu, les récentes entrées de capitaux à Hong Kong peuvent également contribuer à abaisser les coûts de financement sur le marché offshore. Outre la liquidité sur le marché, la croissance économique de la Chine, l’appréciation du yuan et la réforme financière auront un impact sur le marché offshore en 2013, et elles pourraient provoquer un ralentissement de 20% des affaires offshores en yuan dans le pire des scénarios. Et sans libéraliser le compte de capital, l’internationalisation du yuan pourrait seulement réaliser 10% de son potentiel.